Close
Nathalie Marquay – sept mois après la mort de Jean-Pierre, elle est agressée en plein jour

Nathalie Marquay – sept mois après la mort de Jean-Pierre, elle est agressée en plein jour

Sept mois après le décès de Jean-Pierre Pernaut, une disparition qu’elle a du mal à surmonter, Nathalie Marquay compose avec un autre tracas. Elle est agressée en plein jour.

« Il ne pouvait lui arriver pire à pire moment. Sept mois seulement après le décès de Jean-Pierre, alors que Nathalie Pernaut est encore en plein deuil et semble difficilement surmonter le vide laissé par son époux, elle a été victime d’une violente agression », annonce en sa Une la magazine Ici Paris.

Et de préciser ensuite la nature de l’agression. Elle n’est pas physique.
Ici Paris fait référence à la sortie de Jacques Legros dans son ouvrage «  Derrière l’écran, 40 ans au cœur des médias » publié aux éditions du Rocher, où il tranche avec Jean-Pierre Pernaut dont il était le joker.
«Nous n’étions pas amis » écrit-il. « Avoir été son joker pendant vingt-quatre ans sans un accrochage éditorial est une fierté. Mais je sais que l’envie de commenter mon journal le démangeait. Il ne s’adressait jamais à moi en direct».
Nathalie Marquay n’a pas laissé passer et a réglé ses comptes dans Le Morning sans filtre sur Virgin Radio, où elle se disait hallucinée par les propos de Jean-Jacques Legros, auquel elle rappelle qu’il n’était que joker.

«Qui est-ce qui, depuis plus de trente ans, a donné le ton du 13 heures et à qui on a attribué les résultats d’audiences ? », a-t-elle lâché, avant d’assurer que pendant le confinement, la part d’antenne de Jean-Pierre Pernaut a été réduite comme une peau de chagrin.

« Et chaque fois, Jacques Legros faisait des sujets de plus en plus longs. Vers la fin, il ne lui restait plus que six minutes d’antenne ! ».
« Dégoûtée, déçue et attristée par cette attaque violente envers son défunt mari, Nathalie relève l’inélégance du procédé, ce qu’il cache selon elle, et ses répercussions : « Ça ressemble à de la jalousie post-mortem ».

Laisser un commentaire

Close