Close
Braqué par des Moudjahidins en Afghanistan, Salvatore Adamo sauvé par un stylo quatre couleurs !

Braqué par des Moudjahidins en Afghanistan, Salvatore Adamo sauvé par un stylo quatre couleurs !

En confidence avec le Parisien, Salva­tore Adamo explique avoir échappé à des moudja­hi­din à Kaboul il y a près de 17 ans.

Et il s’en est sorti grâce à un stylo quatre couleurs. Et il n’en revient toujours pas.

«En 2001, après le 11 septembre, je suis parti avec l’Uni­cef emme­ner 12 millions de vaccins pour les Afghans et les Pakis­ta­nais, s’est rappelé le chanteur. Le soir de Noël, à Kaboul, avec mon épouse et une jour­na­liste belge, nous étions sortis mais personne ne nous avait dit qu’il y avait un couvre feu ».

En pleine nuit, il fait alors une très mauvaise rencontre. Il tombe en effet sur des jeunes moudja­hi­din.
« On s’est retrou­vés braqués par des jeunes moudja­hi­din qui nous deman­daient un mot de passe, se souvient Salva­tore Adamo. On n’avait rien ».
« On nous a demandé une ciga­rette, c’était la première fois que je regret­tais de ne pas fumer, poursuit l’artiste. Je n’avais qu’un stylo quatre couleurs, je leur ai donné, ils nous ont lais­sés passer ».





Laisser un commentaire

Close