Close
Mort de Mylène Demongeot, confidences sur son cancer du péritoine

Mort de Mylène Demongeot, confidences sur son cancer du péritoine

Mylène Demongeot a perdu la vie à l’âge de 87 ans des suites d’un cancer peritoine, qu’elle évoquait en octobre dernier dans un entretien accordé à France Dimanche.

« C’est avec une profonde émotion et une grande tristesse que nous vous faisons part du décès de l’actrice Mylène Demongeot survenu le 1er décembre à l’âge de 87 ans », écrit son attachée de presse.

De sa lutte contre le Crabe, la comédienne en parlait lors d’un entretien accordé à France Dimanche, où elle évoquait des traitements épuisants.

«Écoutez, ça ne va pas trop mal, mis à part un bon rhume de cerveau – que voulez-vous c’est de saison ! J’expérimente surtout un nouveau protocole pour soigner ce foutu cancer qui a récidivé. Après avoir une fois de plus subi de nombreuses séances de chimiothérapie tout l’été, j’étais tellement épuisée que j’ai imploré mes médecins de tout stopper », avait-elle expliqué. « Certes vous essayez de me soigner, leur ai-je dit, mais en même temps vous me tuez ! Je n’en pouvais plus ».

Elle a arrêté les chimios pour s’en remettre à un grand professeur qui « pratique l’immunothérapie », et qui et se révèle « être un homme extrêmement réputé en la matière ».

«C’est un processus qui, apparemment, fait des miracles – je connais au moins quatre personnes qui sont complètement guéries grâce à ça – et surtout qui ne vous éreinte pas comme la chimio. Alors, je croise les doigts. J’aimerais beaucoup que ça marche, pour arrêter de rechuter tous les six mois. Car je vous jure, c’est insupportable ! ».

Laisser un commentaire

Close