Close
Mort de Benoît Duquesne

Mort de Benoît Duquesne

Benoît Duquesne, le journaliste vedette de « France 2 », est décédé aujourd’hui à l’âge de 56 ans des suites d’une crise cardiaque.

En voilà une triste nouvelle ! Le présentateur du magazine « Complément d’Enquête », diffusé en deuxième partie de soirée, a confirmé la chaine du service public dans un communiqué.

« L’ensemble des personnels de France 2 partage la peine et le chagrin de sa famille et de ses proches », ajoute ensuite « France 2 ».
« La rédaction rendra hommage à ce grand professionnel dans le journal de 20h de ce soir », est-il indiqué.

Il était marié et papa de quatre enfants

Benoît Duquesne qui est né le 19 juillet 1957 à Lille, était marié et père de quatre enfants.
Il a entamé sa carrière en 1982 sur Europe 1, avant de rejoindre TF1, où jusqu’en 1994, il collabore dans des émissions « À la une », ou encore « Le Droit de savoir » et « Reportages ».

Benoît Duquesne a ensuite posé ses valises dans les locaux de France 2, où entre 1994 et 1997, il devient le joker des journaux télévisés de « France 2 ».
Au début de l’année, il avait fait parler de lui dans le cadre de l’affaire de Dieudonné, où celui-ci l’avait chargé dans une vidéo.

« Je l’ai eu au téléphone pendant environ 30 minutes, avant la diffusion de son émission (le 19 décembre, ndlr). Il m’a dit qu’il voulait bien m’inviter en plateau. Ce à quoi j’ai répondu : « Tout ce qui est montage ne m’intéresse pas », disait l’ancien complice d’Elie Semoun.

« Si ce n’est pas en direct, je n’y vais pas ! Ou alors, c’est la réciprocité : ils me filment ; mes caméras les filment et puis chacun fait son émission. Duquesne m’a alors dispensé « une leçon de journalisme, d’honnêteté et d’intégrité » s’est souvenu Dieudonné.

« Il a donc essayé de se faire le commercial de son imposture. Non seulement, cet homme est un menteur mais il ignore qu’il appartient à un système en train de disparaître », avait-il alors lancé.
Toutes nos condoléances





Laisser un commentaire

Close