Dans un entre­tien accordé à Voici, Iris Mitte­naere, l’ex Miss France, se confie sur les coulisses du concours Miss Univers 2017, qui aura lieu ce soir aux Philip­pines.

Si la belle nordiste se sent bien aujourd’hui, le 25 janvier, le soir de son anniversaire, elle avait traversé une très mauvaise passe.

«J’étais toute seule ici et je n’avais pas ma famille. J’ai passé la soirée dans ma chambre. Ce n’était pas vrai­­ment très drôle, mais les autres jours ont été extra­­or­­di­­naires?! ».

Et elle a pu compter sur l’amitié de Miss Israël, qui partage sa chambre d’hôtel, et sur celles de Miss Haïti et Miss Ile Maurice, qui parlent la même langue qu’elle.

«Je suis dans la chambre d’hô­­tel avec Miss Israël, donc forcé­­ment c’est celle avec laquelle j’ai le plus d’af­­fi­­ni­­tés. J’aime aussi beau­­coup Miss Haïti et Miss Ile Maurice parce qu’elles parlent français et c’est d’une très grande aide quand je ne comprends pas ce qu’on me dit (rires). Miss Alle­­magne est aussi hyper sympa. C’est vrai qu’il y a un peu des » teams« : la team Europe, Latina, Europe du Nord… », dit-elle.
«C’est un concours. Il y a plus de moments de compli­­cité que de riva­­lité, mais il y en a et ce n’est pas toujours évident (rires). Il y a des moments où on se sent un peu seule. Il y a du maté­­riel qui dispa­­raît par exemple, précise-t-elle. Person­­nel­­le­­ment, je ne sais pas si c’est inten­­tion­­nel ou pas, mais je me suis retrou­­vée avec un chewing-gum sur ma chaise. Mais oui, quelques filles ont des petits problèmes. Ça peut être des paroles pas forcé­­ment sympas. Moi, ça va, je n’ai pas eu d’at­­teinte direct, mais parfois il y a une ambiance assez forte de riva­­lité. »