Close
Michel Sardou – Menaces et chantage – Tout sur son clash avec Anne-Marie, sa femme

Michel Sardou – Menaces et chantage – Tout sur son clash avec Anne-Marie, sa femme

Michel Sardou se serait senti à l’étroit avec sa femme Anne-Marie, mais finalement, celle-ci a finalement pu calmer ses ardeurs. Elle a menacé de le quitter, et l’a même forcé à faire son retour sur scène.

« Pire encore, derrière le désenchantement, pointaient déjà la colère et l’envie manifeste d’envoyer tout bazarder », commentait le magazine France Dimanche, qui alimentait dans une précédente édition quelques frictions au sein du couple.
L’artiste ne supporterait le monde actuel.

« Je suis d’une génération qu’on regrette. Ma génération, ma jeunesse à moi, beaucoup de gens la regrettent, par rapport à la jeunesse d’aujourd’hui. Autrefois, quand on passait faire des concerts dans les villes, c’était la fête et on sentait les gens beaucoup plus détendus, beaucoup plus heureux », disait-il.
« C’est de la me*de, cette époque, il faut être honnête ! On ne peut plus conduire vite, plus boire, plus fumer, plus rien… », indiquait celui qui se sentirait à « l’étroit ; comme un chanteur malheureux ».
D’après l’hebdomadaire, il aurait envie de prendre le large et de découvrir de nouveaux horizons.

Mais finalement, sa femme, l’ex-patronne du magazine Elle, a trouvé une méthode pour l’apaiser. Un retour sur scène après avoir annoncé sa retraite.
Dans Le Parisien, où il confirme ce retour pour octobre 2023, il reconnait être menacé. Sa chère et tendre lui a imposé son retour.

«Moi, je ne suis pour rien dans mon retour. Pour rien ! Je ne voulais pas revenir… Mais je me suis fait avoir dans les grandes largeurs par ma femme », glisse-t-il, reconnaissant s’être fait avoir.

« Ça a commencé il y a un an. Elle revenait du marché et elle me dit comme ça : ‘J’ai écouté une chanson de toi à la radio, elle est vachement bien, pourquoi tu ne l’as jamais chantée sur scène ? Tu devrais’. ‘Mais je ne peux pas, je ne chante plus’. Et elle s’en va… Un mois après, elle me dit : ‘Tiens, ta comédie musicale (Je vais t’aimer, NDLR) passe à Caen. Tu devrais aller la voir.’ C’est à trente bornes de chez nous, alors on y va et je m’installe dans la salle, caché. Et là j’écoute mes chansons, pour la première fois, au milieu du public ».

«Mais bon, je n’avais jamais vu mon public côté public et c’était très émouvant de voir leurs réactions, d’écouter leurs commentaires. Et très agréable », a-t-il reconnu. « Je lui ai dit en rentrant à la maison et elle a fini par me persuader. De toute façon, elle menaçait de me quitter et de retourner chez son frère… Elle m’a fait un chantage ! ».

Laisser un commentaire

Close