Close
Michel Drucker frôle la mort, beaucoup de dérision, sa confidence à Benjamin Castaldi

Michel Drucker frôle la mort, beaucoup de dérision, sa confidence à Benjamin Castaldi

Même si Michel Drucker a frôlé le pire en septembre après une délicate opération du coeur, pour autant, il n’a pas oublié le sens de la dérision. Et il le confirme.

Télé Loisirs a en effet exhumé une séquence en lien avec l’animateur star de France 2, celle diffusée dans le cadre de Touche pas à mon poste sur C8.
Ce soir-là, Benjamin Castaldi s’attelait à la présentation, a pris la décision de passer un coup de fil à l’animateur de 70 ans. Le moment était mal choisi.

« Je suis en test plein d’effort sur le vélo. Tu vas me sentir essoufflé », répond Michel Drucker en pleine convalescence après avoir une opération du coeur en septembre.

Et d’ajouter avec beaucoup de dérision : « Tu me rappelle dans vingt minutes parce ce serait emmerdant de mourir en plein direct ».

En confidence avec « Le Parisien », Michel Drucker précisait que ses journées sont rythmées par les examens médicaux.
« Prise de sang, de tension dès 7 heures du matin, puis la montée des marches. Sept étages. Et l’après-midi, c’est vélo-santé », a-t-il confié. Il y a aussi les médicaments : antibiotiques, fer, anticoagulant, cholestérol, diurétique ».
La remise en marche du corps après une opération aussi lourde est compliquée.
« J’ai eu des drains. J’ai été sous dialyse, parce qu’un rein avait souffert. (…). Et je redoute les piqûres, parce que je n’ai plus de veine, si j’ose dire. Le nombre de prises de sang a été phénoménal », avait-il indiqué.

Laisser un commentaire

Close