Close
Michel Delpech, des révélations sur ses derniers jours. Son médecin raconte

Michel Delpech, des révélations sur ses derniers jours. Son médecin raconte

Quelques jours après le décès de Michel Delpech, son méde­cin, le profes­seur Claude Maylin, a accepté de se confier sur les derniers instants de son patient.

« Je suis tenu par le secret médi­cal» rappelle d’em­blée le profes­seur Claude Maylin dans l’en­tre­tien qu’il accordé au magazine « Télé Star ».

«Sans vouloir le trahir, je peux vous dire que son trai­te­ment a duré trois ans, confie-t-il. Il a passé deux années à l’hô­pi­tal Saint-Louis où nous lui avons fait de la chimio­thé­ra­pie et de la radio­thé­ra­pie, dans un premier temps, pour soigner son cancer de la langue. Cela a bien fonc­tionné».

Michel Delpech a cependant fait une rechute au début 2015. Mais cette fois, c’était la gorge qui était atteinte.
«Il était au-delà de toutes ressources à visée cura­tive, explique le profes­seur. Il a été placé en soins pallia­tifs durant un an à la clinique du Pont-de-Sèvres. Il a été très coopé­ra­tif, très coura­geux, on a pu lui faire un trai­te­ment médi­cal qui lui a permis de vivre trois ans».

Michel Delpech a cependant été déplacé le trois derniers jours de sa vie à l’hô­pi­tal de Puteaux.

«Son état s’était consi­dé­ra­ble­ment aggravé, mais il s’est battu jusqu’au bout. Dans son cas, il fallait trou­ver un point d’équi­libre pour lutter contre la douleur. Mais, pour des raisons psycho­lo­giques, on a préféré le mettre dans un insti­tut spécia­lisé dans la fin de vie, à l’hô­pi­tal de Puteaux».

«Les trois derniers jours, il s’ex­pri­mait diffi­ci­le­ment, se rappelle le médecin. Sa famille, son épouse et ses enfants étaient près de lui. Il fallait le lais­ser partir dans la discré­tion et la séré­nité. Voir quelqu’un qui va mourir, ce n’est pas un spec­tacle».





Laisser un commentaire

Close