Close
Michel Cymes évoque son départ de Twit­ter après insultes des inter­nautes « cons » et « abru­tis »

Michel Cymes évoque son départ de Twit­ter après insultes des inter­nautes « cons » et « abru­tis »

S’il est une chose qu’il ne regrette pas, c’est d’avoir quitté « Twitter», où il faisait l’objet des insultes « malveillantes » des inter­nautes « cons » et « abru­tis ».

Michel Cymes évoque lors de son passage dans «On n’est pas couché » sur France 2 son départ de Twit­ter après une polé­mique et les insultes « malveillantes » des inter­nautes « cons » et « abru­tis »
«Quand vous vous aper­ce­vez que votre noto­riété entraîne des réac­tions malveillantes, dégueu­lasses parfois, qui touchent la reli­gion, qui touchent des choses qui vous marquent et vous font mal… Quand j’ai des gens que je ne connais pas qui m’insultent et me traitent de tous les noms… » a expliqué le présen­ta­teur du Maga­zine de la santé.

«Même si vous vous dites ce sont des cons, à un moment je me suis rendu compte que, fina­le­ment, ces tweets qui étaient noyés au milieu de tweets bien­veillants me minaient mora­le­ment. Et je me suis dit à quoi ça sert?? », poursuit Michel Cymes sur le plateau de « On n’est pas couché ».

« Vous ouvrez la porte de chez vous… Quand vous vous aper­ce­vez que les gens rentrent pour casser la vais­selle, vous faites sortir tout le monde, vous fermez la porte et vous ne faites plus rentrer personne. ».

Cette déci­sion a permis au méde­cin de se sentir mieux. « Vous ne pouvez pas savoir comme je me sens bien aujourd’hui. C’est un poids en moins » a-t-il lâché.

Laisser un commentaire

Close