Close
Michael Jackson, la défense à l’affût des incohérences

Michael Jackson, la défense à l’affût des incohérences

Cheveux en bataille et soutenu par des gardes du corps, Michael Jackson est arrivé les traits tirés, un pantalon fluide bleu de type pyjama sous sa veste et en chaussons, contrastant avec ses tenues jusqu’à présent très soignées.



Au cours de la journée, l’accusateur, un garçon frêle aux cheveux ras, a aussi affirmé que le chanteur lui avait fait boire à plusieurs occasions de l’alcool. Il a précisé que la star lui avait offert une montre de 75.000 dollars. Toujours selon l’adolescent, Jackson, qu’il avait rencontré en 2000 ou 2001 alors qu’il était en chimiothérapie pour un cancer, lui a demandé de ne parler à personne de ce qu’ils buvaient, en expliquant que la montre « serait comme le symbole (qu’ils seraient) toujours amis ». A Neverland, son ranch californien, le garçon et son frère cadet consommaient de l’alcool « tous les soirs où Michael était là », « dans son bureau, dans sa chambre, à la cave », du vin, mais aussi du rhum et de la vodka, selon lui. Ils participaient à des jeux téléphoniques bizarres, où le perdant buvait une gorgée d’alcool en gage. Les deux frères auraient aussi vu la star se promener nue dans sa chambre. Mais contrairement à son frère, la victime présumée n’a pas évoqué d’érection. Elle l’a en revanche accusé d’avoir simulé un rapport sexuel avec un mannequin, et assuré avoir regardé avec lui des sites érotiques. Enfin l’adolescent a avancé que sa mère avait eu peur pour la vie de ses enfants à Neverland. « Elle m’a dit qu’elle avait peur qu’ils nous tuent et qu’elle voulait partir ». Selon l’accusation, la famille a été retenue jusqu’à ce qu’elle participe à une vidéo exonérant Jackson de toutes accusations d’abus d’enfants, après la diffusion d’un documentaire télévisé explosif sur le chanteur.





Laisser un commentaire

Close