Close
Meghan Markle : diagnostic psychologique amer, Harry prisonnier dans leur relation

Meghan Markle : diagnostic psychologique amer, Harry prisonnier dans leur relation

Ces derniers temps, à la suite de ses nombreuses prises de parole, Meghan Markle aurait exposé son côté obscur, affirme un psychologue, qui croit savoir le prince Harry perdu dans une sorte de prison émotionnelle.

La duchesse du Sussex souffrirait de troubles narcissiques. Une fois les caméras braquées sur elle, elle semble changée.

Ses gestes, « ses expressions faciales, sa voix – tout semble soudain artificiel et faux », croit savoir le magazine In Touch, qui se base sur son échange avec Serena Williams pour le compte de son podcast « Archetypes », diffusé sur Spotify.

L’épouse du prince Harry aurait à peine laissé parler l’icône du tennis, elle aurait gardé la parole et aurait discuté de son sujet favori : elle-même.

D’après le Dr. Arndt Stein cité par In Touch, la duchesse du Sussex souffrirait de trouble de la personnalité narcissique, qui se caractériserait par « un sentiment constant de supériorité ». Le sujets qui souffrent de ce trouble psychologique éprouvait aussi un besoin exacerbé d’être admiré. Ils manqueraient d’empathie.

« Quiconque ne leur parle pas sera largué. Les relations familiales sont mises à rude épreuve. Des conflits constants sont à l’ordre du jour. Cela conduit souvent à une rupture avec les membres de la famille », explique l’expert.
« Les partenaires de ces sujets », comme serait le cas du prince Harry, seraient dans une sorte de « prison du narcissisme dont il est difficile de s’évader ».

Laisser un commentaire

Close