Close
Meghan Markle, accusée à tort par Elizabeth, le plan perfide du Prince Harry mis à exécution

Meghan Markle, accusée à tort par Elizabeth, le plan perfide du Prince Harry mis à exécution

Maintenant c’est confirmé, le prince Harry aurait poursuivi son plan de sortie de la famille royale britannique, bien avant de rencontrer Meghan Markle, la mère de ses deux enfants. La duchesse du Sussex était accusée à tort.

Comme le révèle la journaliste britannique Tina Brown dans son ouvrage «The Palace Papers », qui vient d’être publiée en Grande-Bretagne, la reine Elizabeth II était informée que le second fils du prince Charles allait finir par s’écarter de la famille royale.

«Une personne très proche du clan m’a dit : ‘Tu sais, nous avons toujours su qu’Harry finirait par partir. Il était vraiment mécontent », écrit-elle.

Elle poursuit : «La reine savait qu’il y avait une très forte probabilité que le prince Harry veuille renoncer à un moment donné à ses activités protocolaires. Mais elle ne savait pas que cela allait se produire si rapidement. Sa famille ne l’a pas vu venir ».

Meghan Markle, qu’il a rencontré il y a cinq ans, n’aurait en réalité n’aurait fait qu’accélérer ses plans. Pourtant dans l’opinion publique, elle est perçue comme celle qui a poussé le duc du Sussex à prendre ses distances avec la famille royale. Il n’en serait rien.
« Je pense qu’il est également juste de dire que Meghan a donné à Harry la forme d’y aller », a-t-elle déclaré.

Laisser un commentaire

Close