Close
Marion Cotillard, « méthode indienne » pour oublier Guillaume Canet, conseil de sa mère

Marion Cotillard, « méthode indienne » pour oublier Guillaume Canet, conseil de sa mère

Séparée de Guillaume Canet, le père de ses enfants, Marion Cotillard userait d’une méthode assez spéciale pour se remettre d’aplomb. Elle serait inspirée par sa mère Niseema.

Il s’agit d’une méthode indienne, comme le rapporte le magazine Public, qui consacre un dossier à son parcours.

Elle aurait failli arrêter sa carrière lorsqu’elle était moins sollicitée pour s’envoler en Inde, un pays qui aurait bercé son enfance à « Alfortville, en région parisienne, puis à Orléans, dans le Loiret ».

«  Sa mère Monique Theillaud, rebaptisée Niseema, est en effet une adepte de la thérapie holistique, méthode issue de la médecine traditionnelle indienne ».
Comme le précise cette fois un site spécialisé,
Il s’agit d’une médecine non-conventionnelle, s’appuyant sur « un sens dérivé du holisme, et désignant des méthodes qui seraient fondées sur la notion d’un soin apporté en tenant compte de la « globalité de l’être humain ».
L’humain serait composé du « physique, émotionnel, mental et spirituel, ou corps-esprit ».
Cette médecin dont la femme de Guillaume Canet serait adepte se distinguerait de la médecine conventionnelle en considérant le patient « comme une personne et non comme un malade »
Pour Marion Cotillard cependant, l’adolescence sera néanmoins un moment difficile à passer.
Celle qui est actuellement à l’affiche de « Soeur et frère » le confirme elle-même.
« Je n’ai jamais manqué d’amour dans mon enfance. Mais ça ne m’a pas empêchée, à l’adolescence, de perdre pied et de plonger dans une vraie incompréhension du monde ».
Cette méthode de composer avec les aléas de la vie dont peut-être sa rupture avec Guillaume Canet.

Laisser un commentaire

Close