Close
En se mariant, Vanessa Paradis cherchait « une protection contre l’amour »

En se mariant, Vanessa Paradis cherchait « une protection contre l’amour »

Pour l’auteure et juriste Marcella Iacub, qui officie désormais à la rédaction du magazine « Closer », entre Vanessa Paradis et l’acteur et réalisateur Samuel Benchetrit, qui l’avait dirigée dans « Chien », sorti au début de l’été, il ne s’agit pas d’un mariage d’amour, mais plutôt de « raison » et de « consolation entre deux êtres inconsolables ».

Celle qui a été engagée dans le passé dans une relation amoureuse avec DSK, l’ex patron du Fonds monétaire international, estime en effet que « l’affirmation d’un amour fou » est fausse. Elle ne serait pas fondée.

« Certes, la presse essaye de faire paraitre ce mariage comme le plus normal qui soit. On prononça les mots qui s’imposent pour la circonstance, on les illustra de quelques photos modestes et convenues. Pourtant tant de signes, tant de symboles, ne sauraient tromper les fans de Vanessa », indique l’auteure et juriste, connue pour sa défense d’idées à contre-courant du féminisme dans ses ouvrages, de ses théories sur l’émancipation des femmes et l’analyse de l’impact sur l’opinion publique.

« Ce mariage semble moins une affirmation, celle de l’amour fou, que la consolation de deux êtres inconsolables. Qui ignore que le couple est traversé par la tragédie ? Lui perdit Marie Trintignant à la suite d’un sms que le tueur de cette dernière interpréta mal. Elle qui se réveilla un jour en comprenant que les histoires d’amour avec de beaux princes se terminent parfois mal », a-t-elle indiqué, allusion à son histoire d’amour avec Johnny Depp.
En se mariant, Vanessa Paradis et son homme « cherchaient une protection contre l’amour »





Laisser un commentaire

Close