Close
Marc-Olivier Fogiel brisé par le tsunami « Faire le zozo à la télé, pour moi c’était devenu impossible »

Marc-Olivier Fogiel brisé par le tsunami « Faire le zozo à la télé, pour moi c’était devenu impossible »

Si Marc-Olivier Fogiel s’était décidé à donner une nouvelle tournure à sa carrière, c’est suite à son traumatisme après avoir failli perdre la vie lors de son séjour à Khao Lak, une île de Thaïlande, ravagée par le tsunami en 2004.

Cette catastrophe naturelle était survenue dans l’océan Indien et elle a fait au total plus de 250000 morts.

Ca n’a pas été facile pour lui.

«C’est très compliqué de voir mourir autant de monde autour de soi et de revenir, il y a cette espèce de culpabilité du rescapé, a confié le journaliste au micro de RTL. D’aller faire le zozo à la télévision, pour moi, c’était devenu impossible ».

Mais il n’était pas question de renoncer à ses engagements. Il était lié à ses employeurs par contrats.

«J’avais des engagements auprès de différentes chaînes qui font que j’ai été obligé de continuer à travailler à la télévision pendant trois ans », rappelle-t-il.

Aujourd’hui encore, Marc-Olivier Fogiel se demande comment il avait réussi à animer le premier numéro post-tsunami d’On ne peut pas plaire à tout le monde, émission dont il avait les commandes jusqu’en 2006 sur France 3.

Laisser un commentaire

Close