Close
Léa Salamé apporte en direct son soutien à David Puja­das, très ému (vidéo)

Léa Salamé apporte en direct son soutien à David Puja­das, très ému (vidéo)

Lea Salamé a aussi apporté son soutien en direct à David Puja­das après l’annonce de son évic­tion du JT de France 2 après 16 ans de bons et loyaux services.

A la fin de l’Emission Politique qu’elle co-présente avec David Pujadas, Léa Salamé a tenu à rendre hommage au professionnalisme de son collègue.

«Merci David. Je voulais vous dire mon plai­sir une nouvelle fois d’avoir préparé et présenté cette émis­sion poli­tique qui a rythmé toute l’élec­tion prési­den­tielle avec vous, dit-elle. Et vous redire mon estime pour le profes­sion­nel que vous êtes, et mon amitié pour l’homme que vous êtes ».

David Pujadas a visiblement été ému par cette déclaration.

Cette semaine, L’Express revient sur l’éviction de David Pujadas de JT de France 2.

Si son départ a été regretté par certains collègues, d’autres en revanche seraient ravis et soulagés de le voir quitter le navire.

Il terrorisait la rédaction ose une source citée par l’Express.

«De nombreux journalistes de la chaîne se réjouissent, en réalité. Honnêtement, on se doutait depuis un moment que David Pujadas allait partir. Mais à cause du manque de sens politique de Delphine Ernotte, on est obligé de le soutenir. Tout le monde ici sait que ça n’a rien à voir avec Emmanuel Macron, glisse une source proche. On est très malheureux que certains pensent qu’il s’agit d’un ordre politique ».

Il est reproché à David Pujadas s’avoir discriminé certains salariés de la chaine du service public.

«Il faut savoir que ce système fonctionne comme une petite caste. Ils se co-optent, en excluent d’autres. Moi, par exemple, je suis boycotté du 20 Heures sans même savoir pourquoi. Il y a énormément de discrimination,, a continué le même journaliste.

Un autre journaliste est plus direct. David Pujadas « terrorisait la rédaction ».

« David Pujadas peut être assez autoritaire, oui », confie une autre qui se veut moins catégorique. Disons que la mayonnaise monte facile avec lui. Mais depuis deux ans, il s’est calmé, il est devenu beaucoup plus placide. Ses rapports avec les journalistes se sont améliorés de façon générale. Il continue évidemment à s’impliquer dans le choix des sujets, mais d’une manière plus calme ».





Laisser un commentaire

Close