Close
Le père Christophe Dominici furieux, sa belle-fille Loretta Denaro et la psy en prennent pour leur grade

Le père Christophe Dominici furieux, sa belle-fille Loretta Denaro et la psy en prennent pour leur grade

En confidence dans « Touche pas à mon poste » sur C8, le père de Christophe Dominici, Jean, semble en vouloir à sa belle-fille, Loretta, à laquelle il reproche d’une certaine façon de ne pas s’être occupée du regretté rugbyman alors que celui-ci était aux prises avec une grave dépression.

La mère de ses filles n’aurait pas surveillé de près la prise de ses médicaments. La psychiatre est aussi ciblée.

Quelques mois avant de perdre la vie des suites d’une grave chute dans un bâtiment abandonné d’un parc situé en région parisienne, l’ancienne star du ballon ovale souffrait d’une grave dépression.

« Il avait une grosse dépression, il est venu passer trois mois avec nous cet été, je l’ai soigné, il avait des cachets, il les prenait, il allait mieux » a fait savoir Jean Dominici, qui a signé la préface de l’autobiographie de son fils qui vient d’être rééditée.

Mais son état s’est dégradé à son retour à Paris, où il n’aurait pas été pris en charge. Loretta Denaro n’aurait pas surveillé la prise de cachets. Mais la principale accusée est sa psychiatre.

« Moi je sais pas la psy qui le suivait ce qu’elle lui a donné, comment elle a voulu le soigner mais il était pas bien », a-t-il indiqué. Moi je pense que sa psy aurait dû le suivre, le faire rentrer dans une clinique s’ il ça n’allait pas ».

Et de cibler directement les séances de psy en visioconférence.
«C’est une maladie je pense qu’il faut voir les gens, il faut parler avec eux », a-t-il insisté.

Laisser un commentaire

Close