Close
Laurent Delahousse mal à l’aise face à Roselyne Bachelot, cette question qui sème le trouble

Laurent Delahousse mal à l’aise face à Roselyne Bachelot, cette question qui sème le trouble

Réputé très bienveillant avec ses invités, Laurent Delahousse a cette fois agacé Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, de passage dans 20H30 le dimanche, le rendez-vous hebdomadaire de France 2.

La ministre de la Culture devait annoncer quelques mesures pour rassurer les artistes se sentant délaissés durant cette crise sanitaire marquée par le fichu virus.

De nombreux concerts et de spectacles ont été annulés, et certains se trouvent dans une situation délicate, le cas de Camille Lellouche ou encore de Davy Sardou qui ont eu l’occasion de pousser une gueulante sur les réseaux sociaux. Ce fut aussi le cas de M. Pokora, qui était présent sur le plateau.

Et alors que Roselyne Bachelot devait être interrogée sur la situation des artistes, Laurent Delahousse l’a mise mal à l’aise en lui posant des questions sur le vaccin contre le coronavirus qui relèvent des compétences d’Olivier Véran, le ministre de la Santé. Un vaccin sera proposé pour janvier.
« Tout est fait pour nous en ayons assez ? », demande le fiancé d’Alice Taglioni à propos des vaccins.

« C’est quelque chose de très compliqué que cette logistique de la vaccination, parce que les vaccins vont arriver par paquets… », répond-elle, avant de se rendre compte qu’elle est interrogée sur un domaine qui n’est pas le sien.
« Attendez, mais je ne suis pas Olivier Véran », lui a-t-elle glissé avant de poursuivre :. « Pourquoi vous me posez cette question-là ? ».

« Tout d’un coup, je me laisse embarquer, vous êtes un pervers », lance Roselyne Bachelot à Laurent Delahousse médusé.

Le journaliste répond qu’il était « plein de choses, mais pas un pervers ».
« Je sais la souffrance que c’est, parce qu’il y a les chanteurs, les techniciens, les musiciens, tous ceux qui s’occupent de la billetterie, de la régie », dit-elle par ailleurs à propos des artistes.

Laisser un commentaire

Close