Close
Laurent Delahousse et Julian Bugier n’en peuvent plus, ces compliments qui les agacent

Laurent Delahousse et Julian Bugier n’en peuvent plus, ces compliments qui les agacent

S’il est une chose qui irrite Laurent Delahousse, c’est d’être considéré comme un beau-gosse, un point qu’il partage avec son collègue sur France 2, Julian Bugier.

En novembre 2013, le fiancé d’Alice Taglioni déplorait dans les colonnes de Télé Star les portraits qui se focalisaient uniquement sur son physique.

« Je ne veux pas être un personnage. Je suis un journaliste ! Que le premier prenne le pas sur le second me désole », avait-il regretté.
Et il tenait le même propos quelques années plus tard.

« Aujourd’hui, on peut vite se retrouver otage d’un fantasme, d’un micro-système qui s’auto-alimente et croit créer quelque chose. Il fonctionne sur une nébuleuse. Tout cela n’est que du vide », glissait-il, pointant du doigt « le portrait de (lui) qui s’intéresse uniquement à (son) physique ».

Et son « combat » est partagé par son ami Julian Bugier, qui se livre au micro de RFM, dans le cadre de l’émission de Pascal Nègre.

«Je suis plutôt flatté d’être élu le plus beau mec du PAF. Ça remonte et c’était par le Gay Têtu. C’est une forme de consécration avec ce retour d’expérience », dit-il dans un premier temps, reconnaissait que cela l’avait gêné à l’époque. Il n’avait pas fait école et devait prouver « plus que les autres ».

Certains pensent qu’il est là uniquement pour son physique, ce qui le gêne.
« Jen avais pris un coup dans l’égo parce que je me suis dit : ‘moi qui travaille et qui bûche pour être un bon journaliste bah on me renvoie à mon physique ».

Laisser un commentaire

Close