Laurent Bignolas est visé par une désagréable accusation, deux ans après son arrivée aux commandes de Télé-Matin, son rendez-vous sur France 2. Des accusations relayées dans le dernier numéro du magazine ‘Télé Star’.

L’animateur, qui est aussi syndicaliste, est supposé avoir pris la grosse tête. Une critique à laquelle il ne doit pas s’attendre.

« Son arrivée à la présentation de Télé-matin, sur France 2, m’avait ravi mais là, je révise mon jugement. En effet, il ne cesse de couper la parole aux chroniqueurs, de faire des vannes et des commentaires sans intérêt », est-il notamment commenté. Et ce propos serait partagé par beaucoup de téléspectateurs.

C’est en avril 2013 que France 3 avait évincé Laurent Bignolas comme un malpropre. Un simple mail avait été utilisé par sa hiérarchie pour lui apprendre qu’il était écarté après 32 ans de bons et loyaux services.

Mais il avait été maintenu par sa direction aux commandes d’une émission diffusée sur France Ô.
Mais depuis trois ans, soit juin 9 juin 2017, il assure à la présentation de Télé-matin.





Étiqueté dans :