Close
Laura Smet se confie sur son enfance difficile

Laura Smet se confie sur son enfance difficile

De son enfance difficile en raison de son statut de fille de Johnny Hallyday, Laura Smet en parle lors d’un entretien accordé au magazine « Elle », où elle confie longuement cette semaine.

« A l’école, je n’avais aucun vêtement de marque, aucun signe qui puisse montrer que j’étais “la fille de”. Ce qui ne m’a pas empêchée de me faire cracher dessus par des élèves. J’ai même eu un prof qui m’a dit devant tout le monde : ‘Toi, t’as pas besoin de travailler. Ton avenir est tout tracé?!’ », se rappelle l’actrice et comédienne de 34 ans, qui ne garde pas un excellent souvenir de l’école.

« Alors c’est vrai que je n’ai pas adoré l’école. Puisqu’on me ramenait à ce que j’étais, j’ai voulu prendre la tangente. L’opposé. J’ai fait une crise d’ado un peu violente, mais j’avais besoin d’en passer par là », dit celle qui n’a jamais eu son bac.

Elle s’était d’ailleurs battue pour défendre son père, moqué à cause de sa marionnette dans les Guignols, l’émission satirique de « Canal Plus », qui vient de s’arrêter.

LCI avait consacré un dossier à l’arrêt de cette émission, et avait pour l’occasion diffusé une interview de Johnny Hallyday qui remonte à 1991.

Celui qui allait perdre la vie près de 30 ans plus tard confiait à Anne Sinclair que sa fille Laura avait en horreur la marionnette de son père aux Guignols.

« Ça me fait rire de temps en temps, mais ça ne fait pas du tout rire ma fille qui est revenue plusieurs fois de l’école disant s’être battue pour qu’on respecte l’image de son père », confiait le chanteur dont la fille était âgée de 7 ans à l’époque.

« Un enfant, c’est fragile. Elle est la fille d’un papa et d’une maman connus. C’est dur d’élever un enfant, c’est dur de ne pas faire de fautes », poursuivait le rockeur.





Laisser un commentaire

Close