Close
Laura Smet, « jeune fille cancéreuse », sombre, elle n’en peut plus de son image

Laura Smet, « jeune fille cancéreuse », sombre, elle n’en peut plus de son image

Sereine et apaisée depuis la naissance de son petit Léo en octobre dernier, Laura Smet est décidée à renvoyer une autre image d’elle-même, une image moins sombre et mystérieuse.

Cette image lui colle à la peau depuis ses débuts au cinéma avec « Les Corps Impatients », où elle a endossé une jeune fille cancéreuse.

Dans la vie pourtant, elle aime bien rire. La donne pourrait changer avec un nouveau projet en préparation que Laura Smet évoque dans « Madame Figaro ».
Il s’agit de sa première pièce de théâtre, Le Principe d’incertitude, de Simon Stephen.

La mise en scène a été confiée à Louis-Do de Lencquesaing, qui l’avait dirigée dans « La Sainte Famille », avec Marthe Keller et Léa Drucker.

« Si tout se passe bien, la pièce sera programmée en septembre 2022 », a-t-elle indiqué. Mais dans la foulée, elle renouera avec son côté sombre puisqu’elle vient de finaliser le scénario de son premier film, un thriller psychologique assez sombre, un huis clos angoissant.

« Ce projet me donne vraiment l’impression d’être à ma place. Mon objectif ? Filmer de nouveaux visages au cinéma et raconter des histoires surprenantes. J’ai toujours en tête les conseils de Xavier Beauvois, notamment quand il m’a dit un jour : “Si je réussis à faire aujourd’hui ce que j’ai dans la tête mais en un tout petit mieux, alors la journée est gagnée !” ».

Laisser un commentaire

Close