Close
Laura Smet et Laeticia Hallyday – Sonia Rolland a choisi son camp

Laura Smet et Laeticia Hallyday – Sonia Rolland a choisi son camp

Dans le conflit opposant Laeticia Hallyday et Laura Smet, qui ne s’adressent plus la parole, Sonia Rolland, l’ex-fiancée de Jalil Lespert, semble avoir choisi son camp.

L’ex-reine de beauté, désormais comédienne, semble plus proche de Laura Smet qu’elle suit sur les réseaux sociaux et dont elle a commenté le coup de gueule contre le magazine Paris Match accusé de déballage intime.

« Je suis née de parents stars, qui se sont choisis, aimés et m’ont donné la vie. Ils m’ont protégé autant qu’ils le pouvaient. À ma naissance, je faisais la Une de Paris Match. C’était les années 80 et mes parents ont choisi de faire cette parution pour avoir la paix après », a écrit dans un premier temps la fille de Johnny Hallyday débusquée à Arcachon avec son mari et leur fils.

«Aujourd’hui, j’ai choisi un homme qui n’est pas célèbre pour mari et père de mon enfant », a-t-elle déclaré, avant d’ajouter propos de son fils Léo : « Je connais suffisamment les dégâts d’une exposition pendant l’enfance pour exiger aujourd’hui l’anonymat de mon fils. Je suis farouchement opposée à l’exposition d’enfants sur les réseaux sociaux ».

Cette prise de parole a été commentée par Sonia Rolland, qui a aussi un différend à régler avec Paris Match. « Amen », a-t-elle écrit.

L’ex-Miss France reprochait à l’hebdomadaire d’avoir alimenté sa guerre avec Laeticia Hallyday à l’amorce de sa relation de celle-ci avec Jalil Lespert.
«Je ne connais pas cet homme », aurait-elle lâché suite à une question sur Jalil Lespert, le père de sa petite Kahina.

«L’article publié par Paris Match consacré à Jalil Lespert qui date du 31 décembre 2020 prétend que lorsque j’ai été contactée par une journaliste de Paris Match, j’aurais répondu : je ne connais plus cet homme ».

«Je tiens à préciser que je n’ai jamais parlé à la journaliste qui est à l’origine de cet article et que je n’ai jamais tenu de tels propos à l’égard de Jalil Lespert, le père de ma fille Kahina, avec qui j’entretiens de très bonnes relations », avait-elle assuré.
Paris Match a maintenu son information.

Laisser un commentaire

Close