Close
Kelly Bochenko -Bochenko taclée par Elodie Gossuin

Kelly Bochenko -Bochenko taclée par Elodie Gossuin

Kelly Bochenko -Elodie Gossuin
Kelly Bochenko -Elodie Gossuin

Après Geneviève de Fontenay, c’est au tour d’une ex-Miss France en l’occurrence  Elodie Gossuin de tacler Kelly Bochenko, au cœur d’un scandale après la parution de ses photos de nu dans l’édition du mois de décembre du magazine Entrevue.

Écart que ces anciennes amies ne sont encore prêtes à lui pardonner.
L’une d’elles, Elodie Gossuin regrette même que la société  Endemol, productrice  de La Ferme Célébrité en Afrique, ait pu faire appel à Kelly Bochenko, qui selon elle, a terni l’image du concours Miss France.

‘Endemol joue le buzz, mais à long terme, cela va être déplorable pour Miss France. Car ce buzz vient d’un scandale, ce qui va ternir l’image du concours. Je ne pense pas que ce genre de choses soit ce que les gens veulent voir’, dit  Elodie Gossuin.

4 comments

  1. Geneviève de Fontenay défendra l’honneur et la virginité des miss France jusqu’à sa mort. Que grâce lui soit rendue.
    Quand elle ne sera plus aux commandes, les choses iront forcément de mal en pis. C’est d’ailleurs déjà évoqué en détails sur le site http://www.deux-mille-quinze.com

  2. Bouanger says:

    Faut qu’elle arrête la Elodie gossuin ! Aurait elle oublié qu’elle aussi a fait la couverture d’Entrevue dans de toutes petites tenues ( à poil sous un manteau de fourrure ) et qu’elle aussi à participé à la Ferme célébrités ? Et qu’elle aussi a été critiqué et à critiquée Geneviève de Fontenay ? C’est elle qui essaie de créer le buzz autour d’elle en critiquant à tout va pour qu’on parle d’elle ! car on commence un peu à l’oublier la Elodie !!! Faut arrêter de critiquer les autres !!!

  3. Bouanger says:

    Et de se faire tripoter le cul et les seins par Cauet, c’est pas vulgaire ça, ou encore se montrer en string à la ferme célébriété ?

  4. Fontenay et Gossuin aspirent à un monde basé sur le raffinement. Mais, la vie est comme un livre et il est aisé d’observer que les pages emplies d’un vocabulaires enrichies sont celle dont le fond nous semble le moins sincère. Tout est centré sur l’image et à force de trop se préoccuper de l’apparence, on en perd son essence. Il suffit de regarder Fontenay pour en conclure que trop de camouflages pétrit, au final, beaucoup plus l’ouvrage. Cette vieille mégère crie contre le vulgaire mais elle devrait une fois se pencher sur son propre reflet au risque d’une crise. Puis, Gossuin, si elle n’a pas fait trop de bêtises, elle en a, par contre, dit beaucoup. Toutes deux, en conséquent, ont déjà largement tari l’image de Miss France et au contraire, je dirai que le courage dont fait preuve Bochenko et son honnêteté qui peut la rendre par moment futile redore un peu tout cela.

Laisser un commentaire

Close