Close
Kelly Bochenko – L’avocat de Bochenko en colère

Kelly Bochenko – L’avocat de Bochenko en colère

Kelly Bochenko – Avocat-Bochenko -Colère
Kelly Bochenko – Avocat-Bochenko -Colère

L’avocat de Kelly Bochenko, déboutée dans l’affaire l’opposant au magazine Entrevue, n’a pas du tout encaissé la décision du juge, qui, selon lui, « fait prévaloir les intérêts financiers du journal, par rapport à la vie privée » de sa cliente.

‘Le tribunal constate, en effet, que le magazine viole le droit à l’image de ma cliente et, ainsi, que la publication est illicite mais elle est maintenue, au motif qu’elle participe à la liberté d’expression’, estime Me Laurent-Franck Liénard, interrogé par TF 1 News.
L’avocat de Kelly Bochenko qualifie cette décision du tribunal de grande Instance de Paris, de dérive de la liberté d’expression. ‘Le droit à l’image de ma cliente est moins important que le droit d’Entrevue a gagner de l’argent. Il s’agit d’une dérive de la liberté d’expression, puisque le tribunal fait prévaloir les intérêts financiers du journal, par rapport à la vie privée et à l’intimité de ma cliente. C’est une interprétation dangereuse de la liberté d’expression’, dit-il.

1 comment

  1. Oscar Sutter says:

    J’estime que Maître Laurent-Franck Liénard a raison et qu’il s’agit même de sa part d’un appel à l’évidence. Je ne suis pas juriste mais il me semble voir une contradiction interne dans les raisons avancées par le tribunal, puisqu’elles reviennent si je ne m’abuse à dire que le droit à l’image, c’est-à-dire un point du droit tout court, peut être violé impunément avec la bénédiction de la justice qui encourage ainsi un délit, pourvu que cela ne contrevienne pas à un autre point de droit. On peut aller loin avec des raisonnements de cet acabit…

Laisser un commentaire

Close