Close
Kate Middleton, prince William – une drogue sournoise – L’étrange contrôle du palais

Kate Middleton, prince William – une drogue sournoise – L’étrange contrôle du palais

Très sollicités depuis le départ de Meghan Markle et le prince Harry de la famille royale, Meghan Markle, Kate Middleton et le prince William auraient failli toucher le fond. De la drogue pour tenir ?

C’est le propos non seulement de la version allemande « In Touch », mais aussi de Côté stars, qui précise la nature des drogues qui permettraient à la duchesse de Cambridge, beaucoup plus exposée que son mari, de faire face au rythme imposé par l’agenda royal.

Maman de trois enfants, et peut-être bientôt d’un quatrième, la future reine consort aurait tenu le coup grâce aux benzodiazépines. Aucune marque n’a été citée mais le Valium étant un exemple.

Il s’agit d’un anxiolytique dont elle aurait abusé pour soigner ses troubles de sommeil. Sa mère, Carole, en aurait aussi été accro, ainsi que sa sœur Pippa. Le prince Harry a aussi été évoqué. Il aurait mis à cette dépendance depuis l’entrée de Meghan Markle dans sa vie. La duchesse de Sussex l’aurait aidé grâce à des séances au yoga.

D’après le média allemand, un contrôle strict aurait été imposé à Kate Middleton imposé depuis la naissance du petit Louis. Les prescriptions se feraient non plus par le médecin de la famille Middleton, mais par l’intermédiaire des médecins de la famille royale dont Marcus Setchell, qui serait aujourd’hui à la retraite.

Laisser un commentaire

Close