Close
Kate Middleton et Prince William, pas de pitié pour Camilla Parker-Bowles tremblante délogée sans ménagement

Kate Middleton et Prince William, pas de pitié pour Camilla Parker-Bowles tremblante délogée sans ménagement

Aucun cadeau pour Camilla Parker-Bowles ! Kate Middleton et le Prince William demeurent implacables, bien décidés à récupérer un domaine royal, que l’épouse du Prince Charles convoiterait également. La future reine consort ne pourrait lutter contre son beau-fils qui l’aurait déjà fait pleurer.

Il s’agit de Lodge Royal à Windsor, occupé par le prince Andrew depuis 2004.
En raison de ses déboires judiciaires dont une accusation de viol, le fils préféré de la Reine serait poussé vers la sortie.

Le journaliste Dan Wooten a en effet assuré au Daily Mail que les Cambridge ont exprimé leur désir de prendre possession de cette résidence royale se trouvant à une vingtaine de kilomètres de Londres. Ce Domaine serait aussi proche du manoir des parents de Kate Middleton.

Elizabeth II aurait donné son feu vert à ce projet, ravie d’avoir le Prince William et Kate Middleton à ses côtés. Camilla Parker-Bowles serait furieuse. Mais pas question de sonner la révolte contre le Prince William qui l’intimiderait.

Lors de leur première rencontre alors que l’héritier en second du trône britannique était adolescent, Camilla Parker-Bowles en était ressortie « tremblante comme une feuille ».

Il s’agit d’une révélation de Robert Lacey, auteur de « Guerre Royale », (Albin Michel) qui prend la parole dans Madame Figaro, où il évoque la complexité du Prince William.

« Enfant, c’est vrai, il se comportait très mal avec les gens, il était très agressif (à 3 ans, il a lancé à son père qui s’entretenait avec Bob Geldof : « Pourquoi est-ce que vous parlez avec ce monsieur, il est tout sale !», NDLR) », a confié l’historien.

« Mais c’est un peu plus tard que l’impolitesse royale de William s’est calmée, quand il a compris qu’il allait être roi un jour. À ce moment-là, sa vie a pris un nouveau virage. Et étant le futur souverain, il a appris à porter le costume, à jouer cette comédie, à cacher sa vraie nature, dont son caractère très impérieux ».

Laisser un commentaire

Close