Close
Kate Middleton, envies suicidaires, thérapie violente imposée par Prince William

Kate Middleton, envies suicidaires, thérapie violente imposée par Prince William

Kate Middleton aurait hérité de nouvelles fonctions en sa qualité de princesse de Galles, et la crainte serait qu’elle sombre de la dépression. Le prince William serait angoissé à ce sujet et ne serait pas réticent à l’idée que Meghan Markle et le prince Harry reviennent dans le giron de la monarchie.

Us Weekly a rappelé l’extrême fatigue et de lassitude de l’épouse du prince William depuis la sortie des Sussex de la famille royale. Elle a hérité de nombreux patronages, et le choses ne risqueraient pas de s’arranger.

« Kate est une très forte mentalement, et a refusé d’admettre la réalité, se pensant capable de tout gérer, et a ignoré les premiers signes de sa dépression », confiait une source proche.

Et parfois pendant certaines soirées, elle avait l’air absent, « une mine déterrée ».

« Elle a besoin de repos », fait savoir une source proche de la famille royale.
Et ce serait la raison pour laquelle le prince William et Kate Middleton ne seraient pas opposés à un retour partiel des Sussex, si ces derniers renoncent à leur livre. Charles serait aussi mobilisé vers ce projet.

«Charles ramènera Harry dans le giron », a déclaré un proche cité cette fois par Star. « Sous une condition, il n’y a plus de drame et qu’il renonce à son livre. Certains disent qu’une proposition a été faite au prince Harry, qu’il soit membre de la famille royale à temps partiel. Il se chargerait d’une part des obligations protocolaires du prince William et Kate Middleton ».

En attendant, la duchesse de Cambridge aurait consenti à suivre une thérapie contre « la dépression et les envies suicidaires », des « séances, souvent éprouvantes, assurées par des spécialistes de la santé mentale ».

Laisser un commentaire

Close