Close
Kate Middleton, sa brève hospitalisation à Londres fait jaser

Kate Middleton, sa brève hospitalisation à Londres fait jaser

Après s’être rendue à l’église avec son mari, Kate Middelton aurait effectué une visite surprise à l’hôpital.

La raison de cette visite n’a pas précisée. Elle a été révélée par Woman’s Day, repris par Yahoo, qui affirme que la duchesse de Cambridge a été admise à l’hôpital « King Edward VII » de Londres. dans le plus grand secret avant d’être relâchée dès le lendemain.

Aucune information n’a fuitée quant aux raisons de cette hospitalisation.
Durant son séjour à l’hôpital, ses enfants, George et Charlotte, avaient été confiés à leur grand-mère, Carole.
A la mi-août, The Sun prétendait que l’épouse du prince William ne s’en serait toujours pas remise de la boulimie contre laquelle elle lutte depuis de nombreuses années.

«Elle est extrêmement maigre et elle continue à maigrir à vue d’oeil. William craint que sa femme ne souffre de boulimie, comme sa mère », confiait une source au The Sun, selon les propos rapportés par Ici Paris.

Et de rappeler que la duchesse de Cambridge est parue fragile, victime de nausées et de malaise.
Et de février 2017, des spécialistes notaient la présence régulière de sparadraps sur ses doigts.

Selon eux, il s’agit du signe de Russell. « A force de se faire vomir, les personnes atteintes de boulimie ou d’anorexie mentale blessent avec leurs dents le dos de leurs mains », indique l’hebdomadaire people dans son numéro du 9 août.
l’épouse du prince William souffrait-elle de ce mal ?

Le prince William serait très inquiet, et craindrait pour la santé de sa chère et tendre.
Le deuxième dans l’ordre de succession à la couronne britannique serait flippé à l’idée que Kate Middleton finisse comme Lady Diana qui aurait souffert du même mal.

« Elle était maigre, et sa récente grossesse n’a rien changé. Elle est traumatisée par ses rondeurs passées, moquées dans la presse », prétend une source proche de la famille royale.

Et de préciser que le prince William, qui a toujours été une béquille pour Kate Middleton, craint plus que tout que celle-ci souffre de boulimie, mal dont aurait souffert sa mère.

« Hors de question pour lui de revivre les mêmes tourments », souffle ce proche qui s’exprime sous couvert d’anonymat.

Laisser un commentaire

Close