Close
Karine Ferri, la mort de Grégory Lemarchal « Les 30 avril sont particuliers »

Karine Ferri, la mort de Grégory Lemarchal « Les 30 avril sont particuliers »

Dans les colonnes de «Télé Star» dont elle fera la Une du 15 mai, Karine Ferri explique que les 30 avril, date de la mort de son compagnon Grégory Lemarchal sont particuliers.

«Tous les 30 avril sont particuliers et ils le seront à jamais », déclare l’animatrice de TF1.

«La personnalité, le coeur, la gentillesse, la bonté de Grégory, dix ans après, les Français s’en souviennent. Ils savent que c’était une vraie belle personne et c’est pour ça qu’ils sont encore fidèles aujourd’hui », déclare-t-elle.

Et de poursuivre : «Je remercie encore une fois TF1 pour son beau reportage [Grands reportages, diffusé le 30 avril dernier, NDLR]».

«Il a permis de dévoiler un peu le quotidien des personnes qui souffrent de la mucoviscidose. Dix ans après, la chaîne est toujours présente. Je dis bravo car grâce à cette visibilité, l’association récolte des fonds et ces sous nous permettent d’avancer et d’aider les malades dans leur quotidien », dit-il.

Public affirmait le mois dernier que même si Karine Ferri a refait sa vie avec Yoann Gourcuff, l’ombre de Grégory Lemarchal reste toujours pesante.

«Chaque année, cette date vient claquer en flashback, le souvenir qui se ravive lors de ce funeste anniversaire souffle sur les braises d’un passé qui fait mal », rapportait Public.

Et de préciser ensuite que malgré « l’immense bonheur de sa récente maternité, l’arrivée de son petit Maël né il y a tout juste un an et la stabilité affective que lui offre son compagnon Yoann Gourcuff, la plaie est toujours vive ».

Une source proche confirme ce propos.

«Karine a été anéantie par le soudain décès de Grégory. Sa reconstruction a été lente et difficile. Il lui a fallu des années pour chasser cette noirceur et cette anxiété qu’elle a longtemps gardée au fond d’elle », confiait un proche.

Et d’assurer que depuis ce drame, la jolie brune a foncé tête baissée. Son but était de tout oublier.

Laisser un commentaire

Close