Close
Karim Benzema défie Mesut Ozil (photo)

Karim Benzema défie Mesut Ozil (photo)

Karim Benzema donne rendez-vous ce soir à son coéquipier au Real de Madrid, Ozil, comme il se réjouit de le rappeler sur « Twitter », où une superposition de leurs photos a été dévoilée.

« Demain, Mañana, Tomorrow… FRANCE vs ALLEMAGNE – 18h00 !!!! », a rappelé l’international français du Real de Madrid, qui était visé il y a quelques jours par des rumeurs d’homosexualité, un bruit de couloir à prendre évidemment avec des grosses pincettes.

Karim Benzema ne peut pas compter sur le soutien de Geneviève de Fontenay 

Si Karim Benzema et ses coéquipiers peuvent à cette occasion compter sur le soutien d’une bonne partie des français, ils ne sont pas en revanche la tasse de thé de Geneviève de Fontenay qui espère leur défaite.

La dame aux chapeaux s’est en effet livrée dans lors d’un entretien avec le Youtouber, Ciné Man, occasion de se lâcher non seulement sur François Hollande, mais aussi de s’en prendre à Franck Ribéry, et de souhaiter au passage la défaite de l’équipe de France.

« J’en ai ras-le-bol des footeux, a-t-elle lancé. Si on ouvre une chaîne, c’est eux, sur une autre chaîne, c’est eux… À part Public Sénat, où on est à peu près tranquille ! ».

Geneviève de Fontenay n’est donc pas fan du ballon rond et encore moins des bleus.
A la question de Ciné Man qui lui demandait s’elle allait soutenir l’équipe de France, l’ex présidente du Comité Miss France répond par la négative.

« Je serais bien contente qu’ils ne gagnent pas ! », face à l’Allemagne, a-t-elle indiqué, avant de cibler le montant exorbitant de leurs primes.
« Ils ont assez gagné de fric comme ça ! Quand j’entends par la FIFA qu’ils ont gagné 150 000 euros, ben non ! Ça suffit ! ».

Geneviève de Fontenay s’est également lâchée sur François Hollande auquel elle reproche d’avoir larguer Valérie Trierweiler.

« La manière dont il a débarqué sa Valérie Trierweiler, qui a quand même été depuis sept ans avec lui. (…) C’est invraisemblable de voir ça , commente la dame au chapeau. Moi je lui aurais donné une giroflée à cinq branches !»





Laisser un commentaire

Close