Close
Johnny Hallyday nie les accusations de viol « Ce sont des déclarations calomnieuses et grossières »

Johnny Hallyday nie les accusations de viol « Ce sont des déclarations calomnieuses et grossières »

Accusé de viol par Adeline Blondieau qui a affirmé avoir été abusée à l’âge de 14 et 15 ans, Johnny Hallyday ne pourra pas riposter. 
C’est ce que rappelle l’avocat de la star de 72 ans, Me Arnaud Albou, devant le tribunal correctionnel de Paris.
‘Il a abusé de moi. On n’en a jamais parlé lui et moi », a affirmé la comédienne qui a épousé deux fois le chanteur.
Il s’agissait « d’un secret très violent, mais qui nous liait aussi d’une certaine façon ».

Dans sa plaidoirie, l’avocat du rockeur a estimé que « nous ne pourrons jamais savoir qui dit la vérité ».

Il rappelle au passage qu’Adeline Blondieau n’a jamais « déposé plainte pour ces faits », qu’elle n’avait d’ailleurs « jamais évoqués jusqu’alors ».
Les faits dénoncés ne peuvent « a priori pas donner lieu à des poursuites, en raison du délai de prescription ».

Dans un communiqué, l’avocat du chanteur, Arda­van Amir-Aslani, revient à la charge et a fait savoir que son célèbre client dément ces accusations.

« Monsieur Johnny Hally­day nie vigou­reu­se­ment les allé­ga­tions sans fonde­ment pronon­cées à l’en­contre de son client, par Madame Adeline Blon­dieau. Lors de l’au­dience de plai­doi­rie qui s’est dérou­lée hier […] Madame Adeline Blon­dieau a porté de graves accu­sa­tions à l’en­contre de Johnny Hally­day », est-il écrit dans le commu­niqué.
« Madame Adeline Blon­dieau est coutu­mière de propos malveillants et répé­ti­tifs pronon­cés à l’en­contre de [Johnny Hally­day], qui ne commen­tera pas ses nouvelles décla­ra­tions calom­nieuses et gros­sières. », poursuit l’homme de loi.
« Monsieur Johnny Hally­day se réserve le droit de prendre les mesures propres à la sauve­garde de ses droits au regard des propos tenus par Madame Adeline Blon­dieau. »

Laisser un commentaire

Close