John Lennon

John Winston Lennon (devenu suite à l’ajout du nom de sa conjointe John Winston Ono Lennon) (9 octobre 1940 – 8 décembre 1980) est un parolier, compositeur, guitariste et chanteur du groupe les Beatles, groupe phare des années 1960 et de la culture pop/rock. Il est né à Liverpool et est assassiné par un déséquilibré, Mark David Chapman, le 8 décembre 1980 à New York, au pied du Dakota Building où il habitait. Plus de 20 ans après sa mort, il reste une incarnation marquante du mouvement « Peace and Love » et pacifiste des seventies et un rassemblement à sa mémoire continue d’avoir lieu à New York le 8 décembre. Son père, Alfred Lennon, est marin et il ne verra pas son fils avant 1945. Ses parents se séparent rapidement et John part habiter à Woolton avec sa tante Mimi et son oncle George. Sa mère, Julia Stanley, restait près de lui mais ne s’en occupait plus. Elle meurt le 15 juillet 1958, écrasée par un policier. John a alors 17 ans. Sous l’impulsion de sa mère Julia (qu’il voit de temps en temps) qui l’initie au banjo, John se met à jouer du skiffle dans des petites fêtes paroissiales. Motivé par le rock et ses idoles Buddy Holly, Chuck Berry, Elvis Presley, il fonde un groupe, les Quarrymen avec Pete Shotton, Nigel Walley et Ivan Vaughan; c’est ce dernier qui, en 1957, présente Paul McCartney à John, rencontre de deux talents qui seront dès lors en perpétuelle émulation mutuelle. John épousa Cynthia Powell, qu’il avait rencontrée au collège et dont il attendait un enfant, que l’on nomma Julian. Leur divorce résulta de la liaison de John avec Yoko Ono, qui devint sa seconde femme et eut une grande influence sur la fin des Beatles et la suite de la carrière de John. John est au début le principal chanteur du groupe. Ses chansons se montrent souvent angoissées, tristes ou pessimistes (« There’s a place », « If I fell », « I’m a loser », « Don’t let me down », une exception heureuse étant « I feel fine ») par opposition à celles plus riantes de Paul McCartney, qui, de « brillant second » de John, devient peu à peu la figure harmonique dominante du groupe. L’opposition éclate lors de la préparation du 45 tours comportant « We can work it out » (de McCartney) et « Day tripper » (de Lennon). Chacun des deux chanteurs tient que sa chanson est bien meilleure que l’autre. Qui aura la face A, celle qui passe sur les radios ? Les deux ! Pour la première fois, un 45 tours, pour ne vexer personne, sort avec deux faces A !!! L’album blanc consacre l’éclatement des Beatles, chacun n’y servant aux autres que de musicien de studio. « Abbey Road » sera leur dernier vrai travail d’harmonie commune, car « Let it be » sera publié plus d’un an après son enregistrement grâce au travail de montage et de mixage (critiqué par McCartney) de Phil Spector. La même année, d’ailleurs, le disque solo de Paul, où il joue à lui seul tous les instruments par re-recording, sera déjà sorti, rapidement suivi par le « Wonderwall music » de George Harrison. Apres la séparation des Beatles il se consacre a sa compagne, l’artiste du mouvement Fluxus Yoko Ono, et à sa famille. Il a un second fils, Sean, qui est également chanteur et musicien comme son frère Julian. Sa carrière solo en dents de scie, car la musique n’est plus sa seule préoccupation, est malgré tout riche et fructueuse. On lui doit notamment le célèbre « Imagine », aux accents universels, une des chansons les plus populaires jamais écrites. Il devient l’incarnation de l’activisme de sa génération et utilise sa notoriété dans de nombreux Happenings en faveur de la paix… « Give peace a chance ». C’est un homme réconcilié avec lui-même et revenu des affres de la sur-notorieté qui signe un dernier album plein de fraîcheur et de tendresse, avec beaucoup de titres chantés par Yoko, peu de temps avant sa mort prematurée.





Laisser un commentaire

Legossip.net - 2020 - Contact - Mentions légales