Close
« J’en veux à Nicolas », Carla Bruni, une faute impardonnable

« J’en veux à Nicolas », Carla Bruni, une faute impardonnable

Le sang de Carla Bruni n’a fait qu’un tour face au comportement « de l’homme de sa vie », Nicolas Sarkozy, rapporte France Dimanche, qui évoque une faute impardonnable.

La nature de cette faute est précisée par l’hebdomadaire. Et elle remonte à très loin, puisqu’il s’agit du tout début de leur belle histoire, à la suite de leur rencontre en 2007 à l’occasion d’un diner chez le publicitaire Jacques Séguéla.

Nicolas Sarkozy se serait illustrée par une maladresse, a confié la chanteuse au micro d’Isabelle Morizet, dans Il n’y a pas qu’une vie dans la vie sur Europe 1.

«Je vous avouerais que j’ai senti l’impact des choses ce soir-là », s’est rappelée l’ex-première dame dans le cadre de cette émission.
C’est une fois le diner terminé que Nicolas Sarkozy aurait commis une faute.
Il avait tardé à la rappeler, ce que Carla Bruni tombée sous son charme n’avait pas encaissé.

«Peut-être que j’espérais quelque chose, a encore raconté l’épouse de l’ancien chef de l’État dans l’émission. Isabelle Morizet. Il fallait voir, il fallait attendre. » Attendre, c’est ce que Carla fera durant plusieurs heures ! « Il m’a quand même rappelée, seulement à 16 heures le lendemain », a-t-elle aussi déclaré, d’ajouter avec humour : « Je lui en veux encore, il paye encore ! »

Laisser un commentaire

Close