Close
Jean-Pierre Pernaut mort de peur, une fatidique échéance repoussée

Jean-Pierre Pernaut mort de peur, une fatidique échéance repoussée

En guerre contre un cancer des poumons depuis le printemps dernier, Jean-Pierre Pernaut ne ressent pas douleur particulière. En revanche, il ressent une fatigue immense. Il refuse d’ailleurs un examen par crainte d’une mauvaise nouvelle.

« Terrifié, il a repoussé de trois semaines la fatidique échéance », rapporte le magazine France Dimanche, qui le dit mort de peur.

« Ma forme n’est pas éblouissante ; je ne peux marcher longuement ni rester debout longtemps », a déclaré le journaliste de TF1, aux prises avec une immense fatigue qu’il a du mal à supporter. Il faut dire qu’il a toujours été hyper actif.

La prochaine étape dans son traitement est le pet scan, un examen qui permet de mesurer l’évolution de sa maladie.

Dès la mi-décembre, il aurait pu être fixé. Mais il a refusé de repousser cette échéance.

Sa décision est expliquée par sa femme. «Il veut absolument partir en vacances à Noël, au soleil, avec nos enfants comme on l’a toujours fait et après seulement, il a prévu de passer le pet scan », a précisé Nathalie Marquay dans un entretien accordé à Gala.

Pour celle qui a réussi à terrasser une leucémie, se fixer des objectifs, c’est bien.
C’est aussi le moyen pour Jean-Pierre Pernaut de chasser les idées noires.

Laisser un commentaire

Close