Close
Jean-Pierre Pernaut, mensonge sur TF1 – Le journaliste recadrée par un journaliste victime de PPDA

Jean-Pierre Pernaut, mensonge sur TF1 – Le journaliste recadrée par un journaliste victime de PPDA

Les propos de Jean-Pierre Pernaut ont été mis en doute par une journaliste de TF1, après qu’il a défendu PPDA, accusé de viols et d’agression par l’écrivaine Florence Porcel.

Ce 2 mars, le mari de Nathalie Marquay s’était porté au secours de PPDA lors de son passage dans Les Grandes Gueules sur RMC, où il était interrogé sur les révélations du Parisien.

« Dès qu’une stagiaire arrivait, la première chose qu’on lui disait c’est : “Fais gaffe, ne monte jamais seule dans l’ascenseur avec PPDA”, rapportait le quotidien.

« Un mensonge », affirme Jean-Pierre Pernaut, se disait choqué par les révélations de la presse sur PPDA.

« C’est lamentable que ce genre d’affaires sorte dans la presse. Il y a deux plaignants, on verra qui après est la victime. Pour l’instant, on ne peut rien dire d’autre », a-t-il par ailleurs indiqué. Et d’affirmer que la consigne n’a jamais donnée aux femmes d’éviter PPDA.
« Alors ça c’est un mensonge, et je peux vous le dire parce que d’abord Le Parisien cite des journalistes de TF1, il n’y en a plus qui ont connu cette époque, ou pratiquement pas, c’est un mensonge total. L’ascenseur ce n’est pas avec PPDA, c’était avec un autre, et c’était un homme politique ».

« Les témoignages cités dans Le Parisien, j’aimerais connaître les noms, parce qu’ils sont mensongers », a-t-il ajouté.
Ces propos ont réagi Cécile Delarue, journaliste qui officiait à la rédaction de TF1.
« Cher Jean-Pierre Pernaut. J’ai travaillé à la rédaction de TF1 à cette époque. J’ai toujours soigneusement évité l’ascenseur parce que j’avais peur d’y croiser Poivre [D’Arvor]. J’ai rasé les couloirs, fait demi-tour en l’apercevant, craint d’être appelée par ses secrétaires dans l’interphone, fui les conf du 20h. Je ne suis pas la seule. Je suis loin d’être la seule », a-t-elle lancé.

Laisser un commentaire

Close