Close
Jean-Pierre Pernaut, clin d’oeil de Marie-Sophie Lacarrau, de retour après avoir frôlé le pire

Jean-Pierre Pernaut, clin d’oeil de Marie-Sophie Lacarrau, de retour après avoir frôlé le pire

Pour son grand retour à l’antenne après des mois d’absence à cause de la maladie, Marie-Sophie Lacarrau s’est illustrée par un joli clin d’œil au regretté Jean-Pierre Pernaut, qu’elle avait remplacé.

Et la nature de ce petit « hommage », la journaliste star de TF1 le précise lors d’un entretien accordé à Télé Loisirs, où elle précise la raison pour laquelle elle s’est privée de lunettes pour le lancement de ses sujets.

À cause de la maladie qui complique son quotidien, elle ne peut plus porter de lentilles de contact.

« Durant mes essais, j’ai essayé la formule sans lunettes et sans prompteur, et j’ai apprécié l’exercice, tout simplement. C’est la position dans laquelle je me suis sentie la plus à l’aise », a-t-elle déclaré, précisant qu’elle s’agit là d’un clin d’œil à Jean-Pierre Pernaut, emporté par le cancer des poumons le 2 mars dernier.

« C’est un clin d’œil supplémentaire », a insisté celle qui était en proie à une infection de la cornée par des amibes, des parasites présents dans l’eau du robinet.

«La combinaison fatale a été : lentille et eau du robinet. Une fois sur l’oeil, la lentille fait couvercle et les parasites s’installent, attaquent », indiquait-elle dans Le Parisien, expliquant que cette maladie de l’œil est classée comme rare et sévère.

Très vite, elle savait qu’elle n’allait pas devenir aveugle.
« J’ai découvert après que cette maladie durait au moins six mois. J’ai très vite su que je ne perdrais pas mon œil, qu’éventuellement j’aurais besoin d’une greffe de cornée. J’ai eu la chance que les lésions cicatrisent bien. J’ai un très bon patrimoine génétique : merci papa, merci maman ! (Sourire) ».

Laisser un commentaire

Close