Close
Jean-Pierre Foucault revient sur l’assassinat de son père Marcel

Jean-Pierre Foucault revient sur l’assassinat de son père Marcel

Jean-Pierre Foucault revient sur l’enquête qu’il a menée sur l’assassinat de son père Marcel en février 1962, en Algérie.

En février 1962, alors qu’il n’était qu’un collégien de 14 ans, Jean-Pierre Foucault a appris la mort de son père, assassiné rue Michelet à Alger de deux balles dans le dos.

Interrogé à ce sujet par le magazine « Paris Match », l’animateur raconte s’être rendu sur place en 2004 sur les lieux du crime pour tenter de comprendre les circonstances de ce drame.

« En 1962, tout le monde tire sur tout le monde en Algérie, mais mon père Marcel ne milite pour personne. Il est venu à Alger pour un problème de comptabilité dans son entreprise d’import-export de fruits et légumes, la Socomex », commence l’animateur de TF1.

Il se rend alors sur place pour tenter de comprendre cette affaire qui n’a jamais été élucidée.

« Je me retrouve face à la magnifique double porte en bois d’un immeuble haussmannien. Je regarde le trottoir en me disant : ‘C’est là qu’il est tombé.’ L’émotion m’étreint, je me recueille en silence », s’est-il souvenu.
Mais beaucoup de choses ont changé en 50 ans.

« Déception ! Je suis pourtant émerveillé par la gentillesse des Algérois. Le soir, mes hôtes m’invitent à dîner à l’hôtel Saint-Georges, où Marcel descendait quand il venait, et où il a passé sa dernière nuit (…) Dans les registres, pas de trace non plus des clients de février 1962… », a-t-il ensuite raconté.

« Je rentre en France heureux mais un peu déçu de ne toujours pas connaître le fin mot de l’histoire », a-t-il confié.

Et il en profite pour livrer quelques pistes : « Mon père a-t-il été descendu par ses associés qui craignaient de voir mise à jour une comptabilité pas nette ? A-t-il été pris pour un autre ? Je ne le saurai sans doute jamais. Mais ce voyage m’a apaisé. »





Laisser un commentaire

Close