Close
Jean-Paul Gaultier – L’ombre de Francis Menuge chez Laurent Ruquier ?

Jean-Paul Gaultier – L’ombre de Francis Menuge chez Laurent Ruquier ?

Jean-Paul Gaultier sera de passage ce soir, le 4 avril, sur le plateau de ‘On n’est pas couché’ sur ‘France 2’, où il évoquera l’exposition en son honneur au Grand Palais, qui se tient depuis le 1 er avril et jusqu’au 1 er août.

Lors de son passage dans le rendez-vous hebdomadaire de Laurent Ruquier, Jean-Paul Gaultier pourrait revenir sur sa relation avec Francis Menuge, son grand amour, dont il en avait parlé dans les colonnes de «Gala».

Francis Menuge qu’il a rencontré en 1975 a été emporté par le sida en 1990.

«Ce fut immédiat. Il était extrêmement mignon, drôle, brillant mais dans la conver­sa­tion, je crois comprendre qu’il aime les femmes. Le soir-même au télé­phone, Donald (Potard) me dit que je me trompe grave­ment, que je lui ai plu aussi et qu’il a demandé mon numéro de télé­phone », a raconté le couturier.
Sans cette rencontre, il ne se serait jamais lancé dans l’aventure de la mode.

Jean-Paul Gaultier revient ensuite sur la maladie de son compagnon disparu.

« Fran­cis était décharné, affaibli, se souvient-il. C’est un para­doxe complet. Mais lui qui avait des tendances auto­des­truc­trices s’est montré extra­or­di­nai­re­ment coura­geux, jamais abattu, retrou­vant des forces physiques chaque jour! ».

Après la mort de Francis Menuge en 1990, sept ans après que cette maladie lui eut été diagnostiquée, Jean-Paul Gaultier avait pensé à tirer sa révérence.
« J’ai vrai­ment failli tout arrê­ter à la mort de Fran­cis. Mais cette maison de mode, c’était notre bébé. Alors, j’ai conti­nué même si la haute couture est une vieille dame dépas­sée. Il n’au­rait pas adoré cela, mais j’avais besoin d’un chal­lenge », explique le couturier de 62 ans.





Laisser un commentaire

Close