Close
Jean-Luc Reichmann, sali par un nouveau scandale, trois ans après l’affaire Quesada

Jean-Luc Reichmann, sali par un nouveau scandale, trois ans après l’affaire Quesada

Trois ans après l’affaire Quesada, Jean-Luc Reichmann serait confronté à une nouvelle histoire, qui peut s’avérer particulièrement embarrassante.

Des précisions sur cette affaire ont été données par le magazine France Dimanche, ce 6 avril.

« Son témoignage fait froid dans le dos. Et a attiré toute la compassion de son interlocuteur, Jean-Luc Reichmann, lors de l’émission phare de TF1, Les 12 Coups de midi, qui rassemble chaque jour plus de trois millions de téléspectateurs », indique l’hebdomadaire qui fait référence à Harmony.

C’est cette candidate de Haute-Savoie, qui avait expliqué en avril dernier que sa fille Victoire a été victime, il y a quelques années, du syndrome du bébé secoué (également désigné par l’abréviation SBS).

« C’est la chose la plus horrible qu’on puisse faire à un enfant ! », a-t-elle déclaré, rappelant les conséquences terribles de ce geste.

« Quand on est fatigué, à bout, et ça peut arriver à n’importe qui, un nourrisson, il faut le poser dans son lit et aller souffler », a expliqué cette candidate du jeu de Jean-Luc Reichmann. « Avec un seul geste qui paraît anodin, la petite fille que vous voyez et qui va bien a été opérée cinq heures. Elle a eu des drains jusqu’à ses 18 mois parce qu’elle a fait deux hémorragies cérébrales et deux rétiniennes à 4 mois et demi ».
Dans la foulée de ses déclaration, la jeune femme a été ciblée par des accusations dont l’association Stop Bébé Secoué.

Et elle a fini par rétablir la vérité, assurant qu’elle n’a jamais son enfant.
Ce jour, elle avait déposé l’enfant chez le père à 9 heures. C’est deux heures plus tard que le papa l’appelle pour l’informer que quelque chose n’allait pas.
« Lorsque je suis arrivée, ma fille était allongée sur une table, inanimée, entourée de pompiers. L’hôpital a fait un signalement, mais l’enquête a été classée sans suite, faute de preuves. Je ne peux pas dire qui a secoué Victoire, mais ce n’est pas moi ! », a-t-elle déclaré.
France Dimanche se demande si cette histoire risque de rejaillir directement « sur l’image de l’émission de TF1, qui a déjà connu son lot d’émotions ? ».

1 comment

  1. IL devient fatigant en utilisant chaque jour des termes anglais. C’est la France qui le paie, alors qu’il nous parle français

Laisser un commentaire

Close