Le décès de Jean-Luc Delarue il y a plus d’un an, emporté par un cancer de l’estomac à l’âge de 48 ans hante toujours son ami Brahim Asloum.

L’animateur vedette de France Télévision a marqué durablement le boxeur, qui évoque aujourd’hui la disparition de son ami.
« C’est mon meilleur ami, il me manque. C’est un super mec et, malheureusement, on a dit beaucoup de conneries sur lui » confie le boxeur, en confidence lors d’un entretien avec le Figaro.Tv.
Et de rappeler que même si Jean-Luc Delarue n’était pas parfait et que son comportement était loin d’être exemplaire, celui-ci « reste hors norme ».
« Il m’a pris comme son petit frère alors qu’on ne se connaissaient pas. Ça n’a pas été qu’une fois, il m’a suivi tout au long de ma carrière », confie-t-il avant de poursuive : « A chaque fois qu’il entendait que j’avais un pépin, c’est simple, il prenait son téléphone et me disait « Brahim qu’est-ce qu’il y a ? Passe à la maison », et il essayait de résoudre mes problèmes ».
Pour le boxeur qui était de passage hier sur le plateau de « Touche pas à mon poste » Jean-Luc Delarue est un mec « magique ».
« un mec qui a le cœur sur la main et je l’aime », fait-il savoir, déplorant ensuite les attaques dont l’animateur a été la cible.
« Quand il n’est plus là, c’est tellement facile de taper sur les gens alors que quand il était là, ils étaient à sa disposition. C’est injuste, mais l’être humain est comme ça, je n’en veux à personne. Maintenant qu’il n’est plus là, qu’on ne ressorte que ses qualités. », dit-il.





Étiqueté dans :
,