Jean-Louis Murat s’était illustré avec ses propos homophobes, dans les pages du «Grand Seigneur», le trimestriel «Food & Wine» de «Technikart».


Il s’en prenait à des lesbiennes.
«Je me fais tout le temps allumer dans Télérama par une brouteuse de base, lançait-il. La brouteuse me déteste, je suis l’ennemi de la brouteuse. Et d’ailleurs je suis contre le broutage, donc elles doivent le sentir. »
Ce n’est pas la première fois que le chanteur tient ce genre de propos.
Ce fût en effet déjà le cas en 2003 à l’encontre de Marc-Olivier Fogiel sur lequel, il déclarait : «Il se trémousse tellement qu’on dirait qu’il s’est collé un gode sur sa chaise».
Comme le rappelle Voici.fr, Jean-Louis Murat n’aime en réalité personne, et surtout pas les femmes, en témoigne ses déclarations au blog parlhot.com. « Tu connais plus CON qu’un problème de nana ? Nan mais c’est vrai (rires) ! On ne connaît pas plus con que les problèmes de nana. D’ailleurs c’est simple : depuis qu’on a donné vachement de droits aux femmes c’est la crise sur Terre, non ? », expliquait-il.