Brisé et anéantie par une terrible humiliation publiée, Jean-Jacques Bourdin qui a quitté la matinale de RMC a reçu un soutien de taille, celui de Pierre Perret. Une petite revanche.

Le journaliste avait en effet été pris pour cible par Didier Raoult qui avait menacé de quitter le plateau de son émission.

« Ce n’est pas la popularité qui soigne, Didier Raoult », lançait le journaliste.
« Non, c’est moi qui soigne ! Vous avez soigné quelqu’un dans votre vie ? Vous avez sauvé quelqu’un dans votre vie ? Alors calmez-vous ! », lâchait-il avant de mettre en doute les qualités du travail de Jean-Jacques Bourdin en lui demandant de poser de vraies questions.

Voici avait relayé cette séquence. Jean-Jacques Bourdin, qui ne mâche généralement pas ses mots, en aurait été blessé.

Et cette fois, dans Midi Libre, c’est Pierre Perret qui se porte à son secours en dressant au portrait au vitriol du professeur chevelu. Un soutien indirect à Jean-Jacques Bourdin.

« J’ai l’impression que ce monsieur est un peu égocentrique sur les bords. Il a une image qu’il doit contempler souvent dès son réveil. Il y a quand même un indéniable côté narcissique dans le personnage qu’il incarne et affiche », lâche-t-il, lui reprochant d’être trop voyant.