Un mois à peine après avoir été flashé pour excès de vitesse, Jean-Jacques Bourdin aurait subi une terrible humiliation publique. Il a été recadré.

Cette « humiliation », le magazine Voici en fait état dans un bref article intitulé « Tout à l’égo ! ».

En juin dernier, le journaliste vedette de RMC et BFM TV avait flashé pour excès de vitesse dans le Cantal pour excès de vitesse et non-respect de la limite des 100 km.
Et il risque gros dans cette affaire surtout que ce n’est pas la première fois qu’il est inquiété pour excès de vitesse.

Mais cette fois, s’il fait parler de lui dans le numéro du 3 juillet du magazine Voici, c’est pour sa passe d’arme avec Didier Raoult, le célèbre professeur marseillais.
La discussion s’est envenimée.

« Ce n’est pas la popularité qui soigne, Didier Raoult », lui a-t-il lancé.
« Non, c’est moi qui soigne ! Vous avez soigné quelqu’un dans votre vie ? Vous avez sauvé quelqu’un dans votre vie ? Alors calmez-vous ! », se lâche le professeur chevelu, avant de menacer menace de quitter le plateau.
 » Non, mais posez-moi des questions intelligentes », conclut le professeur.





Étiqueté dans :