Après des années de succès et de bonheur, Jean-Jacques Bourdin est confronté à 71 ans à plusieurs drames. Une série noire rappelle un magazine people. La Descente aux enfers.

« Série noire pour le journaliste de 71 ans. Retrait de permis, privé de matinale, et en deuil » rapporte le magazine France Dimanche dans son numéro daté du 31 juillet.

Le magazine France Dimanche revient sur les déboires actuels de Jean-Jacques Bourdin, qui accumule les ennuis ces derniers temps.

Après son retrait de permis suite à un excès de vitesse, et la perte de sa mère adorée, il aurait été contraint de céder sa place à la matinale de RMC.

« Il y a de la tristesse, de l’émotion », a confié l’un de ses proches au Parisien. Jean-Jacques n’aurait jamais arrêté spontanément. Il vit depuis 20 ans avec les auditeurs, avec son équipe, et il est attaché à tout ça ».

Cette annonce de la fin de sa collaboration à ce programme dont il avait les commandes depuis une vingtaine d’années, aurait pu signifier « la fin de ses tourments », avance publication. Mais il n’en serait rien.

Un nouveau coup de sort ! « Un nouveau tourbillon de chagrin et de désespoir qui s’est abattu sur ce Cévenol très attaché à sa région », glisse France Dimanche, en référence à la disparition de sa mère Nicole à l’âge de 91 ans. Jean-Jacques Bourdin serait au plus mal, mais reviendrait sans doute à la rentrée requinqué pour son interview politique sur BFM TV.





Étiqueté dans :