Close
Jean Dujardin craque à Soulac-sur-mer – Nathalie Péchalat

Jean Dujardin craque à Soulac-sur-mer – Nathalie Péchalat

Si Jean Dujardin a fini par s’offrir une immense demeure à Soulac-sur-mer, dans le sud-ouest de la France, c’est qu’il s’y sent si bien avec Nathalie Péchalat. C’est là qu’il se serait remis d’aplomb après avoir craqué.

En vacances à Soulac-sur-mer, dans le sud-ouest de la France, il y a deux ans, juste après la crise sanitaire, l’acteur oscarisé aurait fondu en larmes, et ce jour-là, il avait été soutenu par sa chère et tendre.

Ce moment a été immortalisé par le magazine Public, qui donnait des détails sur leur séjour tranquille loin du bling bling d’Arcachon.

À l’époque, le papa de quatre enfants dont deux filles nées Jeanne et Alice nées de son mariage avec Nathalie Péchalat, avait traversé une pénible période.
«Un boulot harassant et particulièrement délicat après les récentes révélations de harcèlement qui ont éclaboussé le milieu », rapportait le magazine people.

« Il aime pouvoir pleurer », dans les bras de la mère de sa fille Jeanne. « Pleurer sur l’épaule d’une femme est une preuve d’amour. Un concentré de mignonerie ces deux là vraiment. Enfin ces trois là», commentait la publication.

Jean Dujardin et Nathalie Péchalat resteraient dans ce bel endroit une semaine chaque année au mois d’août, mais devrait rester davantage depuis qu’ils ont acquis une maison à 1,6 million d’euros.

D’après Closer, qui a diffusé quelques photos de cette maison, l’acteur oscarisé «va probablement utiliser ses jours de repos pour faire quelques travaux dans cette maison d’une valeur de 1,6 million d’euros inscrite au patrimoine de la ville, avant d’y poser ses cartons ».

«C’est un endroit que j’aime, pour sa tranquillité… et sa convivialité, se réjouissait Jean Dujardin, auprès de Bordeaux Wine Trip. C’est une sensation d’enfance, lorsque nous allions dans la maison familiale, et on y va toujours, avec mes frères ».

1 comment

  1. Oh le pauvre…..il y en a qui pleure et qui ne oeuvent manger. Ccest honteux…

Laisser un commentaire

Close