Close
Jean Dujardin, l’angoisse, cri de coeur – étonnant SOS à Élisabeth Badinter (photo)

Jean Dujardin, l’angoisse, cri de coeur – étonnant SOS à Élisabeth Badinter (photo)

Seul acteur français oscarisé, Jean Dujardin se veut un exemple et vient de lancer un appel, un peu comme celui du Général de Gaule en 1940.

Heureux papa de trois enfants, dont la petite Jeanne, née de sa relation avec Nathalie Péchalat, Jean, l’acteur s’est saisi de son fil Instagram pour partager une photo du Général de Gaulle.

« Restons unis ?#appeldu18juin1940 », a-t-il lancé sur ce réseau social, sans doute allusion aux manifestations en lien avec les morts de George Floyd et Adama Traoré, où des slogans de désunion ont été entendus.

Et ils ont d’ailleurs rappelés par la philosophe et féministe Élisabeth Badinter dans L’Express.
« Les écrans du monde entier ont diffusé la mort de George Floyd et chacun a pu voir qu’il a été exécuté. C’est une exécution capitale. Pour ce qui est d’Adama Traoré, on ne sait pas encore », a-t-elle indiqué dans un premier dans un long texte publié par l’Express.

Et de poursuivre plus loin, en référence aux slogans de désunions : « Je pense que c’est la naissance d’un nouveau racisme, dont « le Blanc » est le dernier avatar, et qui peut mener à un véritable séparatisme. J’ai été frappée qu’on dise désormais « Blancs », et non « Occidentaux ». Parce qu’il y a justement là une volonté de réintroduire la problématique du racisme, c’est-à-dire une problématique d’exclusion ».

Voir cette publication sur Instagram

Restons unis ?#appeldu18juin1940

Une publication partagée par Jean Dujardin (@jeandujardin) le

Laisser un commentaire

Close