Close
Javier (Koh-Lanta 2018) : « Il y a eu un complot contre Pascal »

Javier (Koh-Lanta 2018) : « Il y a eu un complot contre Pascal »

Eliminé à l’issue de l’épreuve d’orientation, soit au pied du podium de Koh-Lanta 2018, Javier revient sur son aventure et se dit surpris d’être arrivé si loin. Et il en profite pour livrer son avis sur Pascal.

«J’ai réussi à tirer mon épingle du jeu au milieu de ce bon casting. C’était pas joué d’avance… J’ai fait les bonnes alliances avec Pascal, dès le départ, et Alban qu’on a perdu en cours de route. Et puis Clémence. Le fait d’être allié à des gens qui ne vous trahissent pas, ça joue beaucoup dans l’aventure », confie-t-il lors d’un entretien accordé à Télé Loisirs, où il ne tarit pas d’éloges sur Pascal.

S’il avait gagné aux Poteaux, il l’aurait choisi.

«Dès le départ, c’était la personne avec laquelle je voulais combattre. C’est le candidat qui me ressemble le plus. Même s’il est physiquement plus fort que moi. J’aime son honnêteté. Et puis c’est quelqu’un qui a mis de la sauce dans l’aventure. C’est grâce à des candidats comme lui que Koh-Lanta a du goût », explique-t-il.

L’aventurier a aussi regretté le montage de l’émission, où il est passé pour le méchant.

«Pascal et moi avons été victimes d’un incroyable bashing dans la foulée. C’était au moment de l’élimination de Yassin et Alban. On avait de bonnes raisons de le faire. Mais ces raisons-là se sont évaporées. J’aurais voulu qu’on voit que Yassin ne comptait pas sur moi pour aller au bout, contrairement à ce qu’il disait, mais aussi, le fait que mon vote réel était pour Yassin et que j’ai été obligé de voter contre Alban. Yassin avait très bien compris, et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’Alban m’a donné son double vote. Si ça avait été montré, je n’aurais pas été harcelé et mes enfants n’auraient pas vu tout ça », indique Javier.

Il affirme par ailleurs qu’il y avait un « complot » contre Pascal dans la résidence du jury final.

« Mais cette phase-là fait aussi partie du jeu. Il y a été décidé que Clémence devait gagner. Fatalement, on sait que les candidats se parlent entre eux une fois éliminés. Ce qui est dommage, c’est ce qu’a fait Dylan par rapport à Pascal. Il lui a fait croire pendant six mois qu’il avait voté pour lui. Alors qu’il a fait l’inverse. Je ne vois pas l’intérêt », dit-il.

Laisser un commentaire

Close