Close
Jane Birkin, arrogant et narquois, étonnante révélation sur d’un célèbre chanteur

Jane Birkin, arrogant et narquois, étonnante révélation sur d’un célèbre chanteur

30 ans après la disparition de Serge Gainsbourg des suites d’un cancer, Jane Birkin s’est laissée aller à quelques confidences, notamment sur leur première rencontre en 1968.

Et ça n’a pas été apaisé, rappelle la chanteuse dans le cadre du 12/45 de M6.
« J’ai trouve qu’il était arrogant, supérieur, narquois avec un visage dédaigneux » se rappelle la chanteuse. Malgré ces points négatifs, elle est tombée sous le charme.

« Il marchait sur mes pieds, je trouvais ça merveilleux. Finalement, j’ai vu que tout était qu’un camouflage et qu’il était en fait pudique, timide, candide », précise—-t-elle, allant jusqu’à affirmer qu’elle le trouvait ravissant.

Ce propos, la maman de Charlotte Gainsbourg le tenait lors d’un entretien accordé à Télé 7 Jours, où elle évoquait aussi le jour de sa disparition.
«Je le savais fragile, mais on s’attache à des fils d’espoir. J’étais terrorisée à l’idée que quelque chose lui arrive. Je suis arrivée rue de Verneuil, où, devant sa maison, des gens chantaient La Javanaise dans la rue. Il a fallu se frayer un chemin pour entrer chez Serge. J’ai vu Kate, Charlotte et Bambou, l’entourant. C’est cette vision qui me reste », a-t-elle déclaré.

Laisser un commentaire

Close