Close
Jade et Joy Hallyday « dans une bulle d’ondes positives » grâce à Laeticia Hallyday (photo)

Jade et Joy Hallyday « dans une bulle d’ondes positives » grâce à Laeticia Hallyday (photo)

Une photo de Jade et Joy prise il y a quelques semaines vient de refaire surface sur la toile. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les filles de Laeticia Hallyday semblent avoir retrouvé la forme, huit mois après la mort de leur père emporté par une grave maladie.

Et si les filles de Laeticia Hallyday semblent avoir surmonté la disparition de leur père plus vite, c’est qu’elles ont été protégées par leur mère de ce qui a trait à la guerre autour de l’héritage de Johnny. La veuve du taulier voudraient que ses filles ne ressentent que l’énergie positive.

Lorsque la bataille autour de l’héritage de Johnny Hallyday faisait rage, Jade et Joy étaient comme dans une bulle, alors que d’après les rumeurs, elles pouvaient être déshé­ri­tées par Grégory Boudou, qui était à l’époque nommé exécu­teur testa­men­taire.

Ce dernier détenait à l’époque un rôle impor­tant, celui de gérer l’héritage de Johnny Hallyday, en cas du décès préma­turé de sa soeur Laeti­cia.

Ce rôle lui finalement été retiré.

« Elles ne sont pas proté­gées à l’heure d’aujourd’hui, affirmait une spécialiste de la question. Si Laeti­cia venait à décé­der, ce qu’on ne lui souhaite pas en tout cas, il peut déci­der du jour au lende­main, s’il n’a pas envie que ce soit les gamines pour une raison ou une autre, de les priver de cet héri­tage ».

Ce propos était conforté en partie par l’avocate Maïa Kantor, pour qui les vraies victimes de cette histoire médiatisée seraient Jade et Joy.

«Laeti­cia Hally­day serait en mesure de faire ce qu’elle veut de son patri­moine. Jade et Joy pour­raient, sauf évolu­tion de la loi, être privées des biens de leur père si elle déci­dait d’en faire don à une asso­cia­tion, par exemple », expliquait l’avocate Maïa Kantor au maga­zine « Capi­tal ».





Laisser un commentaire

Close